Archives de catégorie : En Côtes-d’Armor

Cérémonies de voeux dans les communes des Côtes-d’Armor

Le Télégramme du 9 janvier 2018

Ce premier week-end de l’année 2018 a été marqué par les nombreuses cérémonies de voeux organisées dans les différentes communes du département. Vendredi, j’étais à Pabu (près de Guingamp). Samedi matin, je suis allé à Plumaugat et samedi soir, outre Languenan, je suis allé à Hémonstoir (près de Loudéac), où j’ai remis la médaille d’honneur régionale, départementale et communale à Emile GLOUX qui a siégé pendant 37 ans au Conseil municipal et qui a été maire de la commune de 2005 à 2014.

Avec Pierre SALLIOU, Maire de Pabu

Avec Benoît LARVOR, Maire de Hémonstoir, Céline GUILLAUME, Conseillère départementale, et Emile GLOUX, Maire de la commune de 2005 à 2014.

 

Enfin, dimanche matin, David BOIXIERE, mon successeur à la mairie de Pleudihen-sur-Rance, a présenté les voeux de l’ensemble de l’équipe municipale à la population.

Ouest-France du 20 décembre 2017 (site Internet). « Dinan Agglomération va-t-elle trop vite en besogne ? »

Paul PÉAN.

Le conseil intercommunautaire s’est tenu lundi soir. Certains élus reprochent à Dinan agglomération de reprendre trop de compétences aux communes.

L’ordre du jour est copieux pour le dernier conseil de l’année. Le débat sur le projet d’aménagement et de développement durable (Padd) est un gros morceau. Il doit fixer les orientations générales à l’horizon 2032 pour le plan local d’urbanisme intercommunal de l’habitat. C’est-à-dire les politiques d’aménagement du territoire, de l’habitat, des transports et de développement économique.

Un sujet d’envergure auquel Dinan agglomération s’attelle pour redistribuer les compétences entre l’intercommunalité et les communes. « Nous avons un coup d’avance sur les intercommunalités voisines. Soyons fiers de ce que nous faisons aujourd’hui. Mesurons le travail accompli et finalisons ce qu’il nous reste à faire », s’enthousiasme Arnaud Lécuyer, président de Dinan agglomération.

Un zèle freiné par certains élus : « À trop transférer de compétences communales à l’intercommunalité, on risque de perdre des communes », lâche Michel Vaspart, conseiller de Pleudihen-sur-Rance et sénateur des Côtes-d’Armor. Continuer la lecture

Ouest-France du 16 décembre 2017. « Dinan. La résidence Ekip’Âge inaugurée vendredi soir »

Voulue par la Mutualité française, la résidence a coûté 4,4 millions d’euros. Elle s’adresse aux personnes âgées autonomes.

C’est une réalisation unique en son genre dans le département des Côtes-d’Armor. Hier soir, la résidence Ékip’Âge a été inaugurée en grande pompe à Dinan. Un parterre d’élus et la nouvelle sous-préfète de Dinan, Dominique Consille, qui effectuait là l’une de ses premières sorties officielles, s’étaient ainsi donné rendez-vous au 11 de la rue Gambetta, en face de la gendarmerie. Continuer la lecture

Ouest-France du 21 octobre 2017. Envasement de la Rance : un accord en bonne voie

Paul PÉAN.

Le comité de pilotage sur le phénomène d’envasement de cet estuaire s’est tenu hier matin, à la préfecture de Rennes. Les représentants pour la défense de la Rance sont optimistes.

Le comité de pilotage a consolidé le rapport du groupe d’experts rendu public au début du mois. Un rapport qui atteste la montée de la vase dans la Rance. Phénomène qui complique la navigation, entraîne la disparition des plages et bouscule la biodiversité.

« On avance dans le bon sens », résume Didier Lechien, président de l’association Cœur Émeraude. « L’État s’engagerait à financer le projet à hauteur de 10 % alors que nous étions partis sur 6,8 %. » EDF, gérante de l’usine marémotrice du barrage de la Rance, devrait tenir sa part de 40 %, la Région, 10 % et les communes autour de 7,9 %. Reste la part de l’agence de l’eau, de l’Europe et des départements à déterminer. Réponse d’ici deux à trois semaines.

50 000 m3 par an

À la suite de l’accord de financement, une expérimentation sera menée sur cinq ans. 50 000 m3 de sédiments seront prélevés chaque année. « Nous pourrons alors vider les pièges à sédiments », poursuit Michel Vaspart, sénateur des Côtes-d’Armor et [ancien] maire de Pleudihen-sur-Rance. De la vase entreposée « en l’état depuis une quarantaine d’années ».

Cœur Émeraude et l’Établissement public territorial de bassin (EPTB) Rance-Frémur travailleront en étroite collaboration. « EPTB récupérerait les financements pour diriger les ouvrages et Cœur Émeraude dispose du portage politique », résume Michel Vaspart.

« Nous réalisons un beau travail depuis deux ans et demi », ajoute Jean-Francis Richeux, vice-président de Saint-Malo agglo et vice-président de Cœur Émeraude. « La machine est lancée. »