Rénovation de la ligne ferroviaire Dinan – Dol-de-Bretagne : une délégation reçue au Ministère des Transports

De G à D : V. Le Dissez (Députée des Côtes-d'Armor), T. Marteil (Président de l'AFBN), M. Vaspart (Sénateur des Côtes-d'Armor), D. Lechien (Maire de Dinan), G. Lurton (Député d'Ille-et-Vilaine) et G. Berhault (Président de Dinan Communauté)

De G à D : V. Le Dissez (Députée des Côtes-d’Armor), T. Marteil (Président de l’AFBN), M. Vaspart (Sénateur des Côtes-d’Armor), D. Lechien (Maire de Dinan), G. Lurton (Député d’Ille-et-Vilaine) et G. Berhault (Président de Dinan Communauté)

Dans le prolongement de l’entretien qu’ils avaient eu le 19 janvier dernier avec le Préfet de Région sur la poursuite de la rénovation de la ligne ferroviaire entre Dinan et Dol-de-Bretagne, les parlementaires des Côtes-d’Armor, Michel VASPART, Sénateur, et Viviane LE DISSEZ, Députée, Gilles LURTON, Député d’Ille-et-Vilaine, Didier LECHIEN, Maire de Dinan, Gérard BERHAULT, Président de Dinan Communauté et Théo MARTEIL, président de l’Association ferroviaire Bretagne Nord, qui défend ce dossier depuis maintenant 25 ans, étaient reçus hier matin, mercredi 8 avril, au Secrétariat d’Etat aux Transports par le Conseiller spécial du Ministre.

Ils ont insisté sur la cohésion des élus et des populations autour de cette ligne, qui permet de rejoindre les lignes TGV et pourrait assurer le transport de nombreux riverains travaillant dans cette zone.

La nouvelle répartition du financement faisant supporter une charge bien plus lourde aux collectivités territoriales, ils ont demandé que le reliquat de 172 000 euros, restant de la première tranche de travaux entre Dinan et Pleudihen-sur-Rance, soit affecté à la part des collectivités. Surtout, ils ont demandé une totale transparence sur le coût des travaux dans la mesure où celles-ci sont de plus en plus sollicitées financièrement.

Le conseiller du ministre a reconnu la nécessité de la plus grande transparence, et indiqué que l’Etat était prêt à respecter ses délais, à condition que les collectivités locales s’engagent dès la signature du contrat de plan Etat Région devant intervenir prochainement.

De son côté, Michel VASPART a justement indiqué qu’il propose une réunion de concertation entre les différentes collectivités concernées, le 24 avril prochain, en mairie de Dinan.